Mabatim – Iran : « Permis pour une bombe en 2030 »

L’accord nucléaire sera mis en œuvre en quatre phases et entrera pleinement en vigueur seulement 165 jours après sa signature. Les principaux obstacles sont des « affaires en contentieux » et le processus d’approbation du Congrès, qui pourrait se compliquer et durer un an et demi. Les restrictions imposées à l’Iran seront levées progressivement et complètement supprimées, d’ici la fin de la décennie.

L’accord nucléaire en négociation entre les Occidentaux et l’Iran entrera progressivement en vigueur et ne sera achevé qu’après 165 jours après sa signature. L’accord sera mis en œuvre en quatre phases, chacune dépendant de l’achèvement de la précédente. Les restrictions et les sanctions imposées à l’Iran ne seront pleinement levées qu’à la fin de la quatrième et dernière étape. Jérusalem considère que cet accord donnera à Israël un répit de plusieurs mois, qu’il pourra exploiter au renforcement de ses capacités militaires.

La première étape appelée « jour zéro », commencera à la signature de l’accord. L’Iran devrait alors libérer plusieurs prisonniers de nationalité américaine et, en retour, les États-Unis annuleront trois décrets imposant des sanctions à 17 banques iraniennes. Cette décision permettra à l’Iran de disposer de plusieurs milliards de dollars qui avaient été gelés dans les banques américaines. Toujours à la première étape, l’Iran cessera complètement (du moins officiellement) l’enrichissement de l’uranium à 60 % et réduira considérablement l’enrichissement à 20 %. La supervision de AIEA sera partiellement renouvelée. Toutefois, l’Iran ne se défera pas encore de son uranium enrichi. Durant cette première étape, la loi américaine requiert la ratification de l’accord par le Congrès qui disposera de 30 jours pour le faire, sauf si les débats durent plus long temps. En Israël, on craint que l’administration américaine considérera qu’il ne s’agit pas d’un nouvel accord, mais seulement d’un retour à un accord existant, celui de 2015. Selon cette interprétation il n’est pas nécessaire de soumettre l’accord au Congrès pour approbation. Cependant, on pense que l’administration soumettra, tout de même, l’accord à l’examen du Congrès.

La suite sur Mabatim.info

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close