Riposte laïque – Printemps arabe : la gauche a fantasmé, et les islamistes ont raflé la mise

Le printemps arabe, qui s’en souvient ?
Peut-être le Grand Timonier Mélenchon et sa clique islamo-gauchiste.
Au fait, que connaît-il de l’islam et du monde arabo-musulman, Mélenchon, le révolutionnaire de salon, qui croit voir dans n’importe mouvement de foule à travers le monde le triomphe de son marxisme-léninisme fasciste comme fut le cas du printemps arabe, version islamique ? Le sieur Mélenchon rêve encore et encore à sa révolution permanente qui mettra fin au capitalisme. Il rêve de ce grand jour et pour y arriver, il est capable de s’allier avec son pire ennemi. L’essentiel pour lui est qu’on parle de sa personne.
“Plus narcissique que moi, tu meurs”.
On dit “qui se ressemble s’assemble”, ou se copie.

Quelle différence y a-t-il entre l’islam et le marxisme de Mélenchon, l’insoumis? Rien, il y a surtout la terreur et le totalitarisme qui font front commun.
Ils sont comme deux frères siamois, avec en plus Allah et son prophète qui font vibrer le cœur des Sarrasins qui veulent prendre d’assaut la citadelle du Täghout (l’autocrate) pour le remplacer par le calife et sa soif de sang, en récitant le Coran. Quant au marxisme, on connaît déjà la fin de son histoire.
À part ça, rien de nouveau, ni à l’Est, ni à l’Ouest.
Quelle leçon l’histoire retiendra-t-elle du fameux printemps arabe ? Et surtout la révolution du jasmin qui a fait fantasmer les élites françaises de gauche comme de droite.
M. Mélenchon pourra-t-il nous conter cette belle histoire, faite de haine et de sang ?

Cet authentique printemps arabe de 2011, restera-t-il dans la mémoire des uns et des autres ?
Sûrement pas, à part les nouveaux sultans qui profitent des bienfaits du pouvoir, le reste du peuple patauge dans la misère et regrette déjà la période bénie des autocrates déchus. Le révolutionnaire arabo-islamique pense surtout à mettre un pied en Europe, en attendant d’y ramener toute sa smala avec armes et bagages. À part ça, il pense surtout à Allah et son Envoyé en scandant ‘il n’y a de dieu qu’Allah, et Mohamed est son Prophète’.
De Tunis à Damas, en passant par le Caire sans oublier Tripoli et Sanaa, ce peuple “révolutionnaire” a crié “vive la charia” et non “vive la révolution marxiste” si chère à Méluche…

Quand l’occasion lui a été offerte de glisser un bulletin dans l’urne, il a voté pour la charia et pas pour la démocratie, comme le souhaitait l’oligarchie gauchiste occidentale qui ignore tout de l’islam afin d’en faire un allié sûr dans sa quête de la convergence des luttes des classes des damnés de la terre.
Une utopie, sans lendemain qui fut la déception du siècle pour les islamo-gauchistes européens.
Cette oligarchie veut effacer de la mémoire des peuples leurs histoires et leurs cultures, d’un trait de plume, comme l’islam conquérant qui ignore l’individu et qui préfère la oumma.
La tribu et pas l’universel, le groupe et pas la famille…

Le printemps arabe a sonné le glas de la démocratie dans le monde arabo-musulman et la fin du rêve de l’oligarchie occidentale d’occidentaliser les foules arabes ; au contraire, il a accentué l’islamisation de l’Europe par une immigration sans fin des mahométans, en la favorisant durablement.
Ce fameux printemps a ouvert les vannes de la conquête de l’Occident par l’islam. Cette réalité est vérifiable sur le terrain, au nom du droit d’asile, si cher à l’oligarchie qui veut assassiner sa matrice,
car il reste encore un peu du syndrome de Brutus qui rôde dans sa mémoire.
M. Mélenchon peut-il expliquer au commun des mortels sa fascination pour l’islam, lui, le plus grand des anticléricaux français actuels ?
A-t-il déjà oublié le sort subi par les communistes iraniens qui se sont alliés à l’ayatollah Khomeiny, et encouragés par ses mentors, à l’exemple de Jean-Paul Sartre et de Michel Foucault qui ont applaudi des pieds et des mains la victoire de la révolution islamique à Téhéran ?
Il y a sûrement un mystère dans sa démarche.
Mais seul Allah le sait…

Tout autre interprétation est une masturbation de l’esprit.
En attendant une nouvelle révolution islamique, buvons du thé à la menthe et restons éveillés.

Et surtout, il faut lire l’article publié sur RL, le 15 août 2011, pour comprendre l’échec du printemps arabe.

Le printemps arabe demeurera une plaisanterie de mauvais goût tant que l’islam demeurera…

https://ripostelaique.com/le-printemps-arabe-demeurera-une-plaisanterie-de-mauvais-gout-tant-que-lislam-demeurera.html/embed#?secret=p7EfVhF7hg

Hamdane Ammar

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close